Quelques conseils, Technique

Façon de tricoter : Méthodes et styles

Tenir_ses_aiguilles

En complément avec l’article « Méthodes : Tenir son fil tout en tricotant avec des aiguilles circulaires ».

Aujourd’hui, je vais vous parlez des autres façons de tricoter.

Je rajouterais aussi quelques astuces et autres conseils que je donne à mes élèves et à mes clientes qui veulent tricoter avec des aiguilles circulaires.

Méthode à la portugaise
Méthode que je trouve un peu spécial car on passe le fil derrière le cou et
si on transpire fort, je n’imagine pas l’état du fil après.

Méthode à la suisses sur mailles endroit 
C’est une méthode qui place la maille différemment.
Du coup, il faut bien réfléchir quand on tricote un point spécial
ou en dentelle pour ne pas faire de mailles torses.

Méthode à la suisses sur mailles envers

Différences entre la méthode à la suisses et à la française
C’est marrant ici la méthode anglaise est appelé française.
Comme quoi les anglais et les français ne s’entendent toujours pas,
même sur une simple dénomination d’une méthode de tricotage.

Méthode sans nom de Christal LK

Il y a aussi une méthode qu’une de mes élèves utilisait mais j’ai pas trouver de vidéo.
Et comme elle ne vient plus impossible de faire une vidéo pour vous montrer.
Cela consistait à tenir de la main gauche l’aiguille gauche avec les 3 derniers doigts et de tenir le fil avec l’index et le pouce et d’entourer l’aiguille droite avec le fil.

Quelques conseils :
Si vous êtes débutantes, il vaut mieux apprendre avec la méthode continental et de suite avec des aiguilles circulaires.

Si vous savez déjà tricoté mais que vous apprenez à utilisez les aiguilles circulaires, je vous conseille de faire des essais des différentes méthodes et de trouver celle qui vous convient le mieux.

Je vois partout que l’on pousse à utiliser la méthode continentale mais pour l’avoir essayé je peux vous dire que ça ne me convenait pas.
Je vous explique mes mailles envers étaient plus lâches que mes mailles endroit.
De ce fait, je suis retournée à ma méthode anglaise (je lâche l’aiguille pour passer mon fil).
Je ne vais pas vite mais au moins mon tricot est régulier.

Choisissez la même méthode pour tricoter la maille endroit et la maille envers car lorsque vous ferez des points qui mélangent les 2 vous allez galérer.

Et dernier conseil, ne laisser pas tomber tout de suite et persévérer.
Je n’aimais pas non plus au début mais maintenant je ne pourrais plus m’en passer.
Il y a quelques temps, j’ai essayé de repasser aux aiguilles droites mais mes douleurs au niveau des épaules et du dos sont revenues.

Bon tricot à toutes.

Kiss kiss Miss-Youpi Tricot

Quelques conseils, Technique

L’échantillon c’est très important

Je vous en avais parlé dans une note (ici) mais je viens de trouver une vidéo très bien faite sur le sujet.
Et j’ai appris plein de choses.

Dans la vidéo plusieurs aspects sont abordés :
– Qu’est ce qu’un échantillon ?
– Comment faire un échantillon ?
– Pourquoi faire un échantillon ?
– Comment bloquer un échantillon ?
– Quelles sont les différentes raisons possibles qui font que mon échantillon n’est pas bon ou est différent de ce que j’attendais ?
– Comment réadapter un modèle avec un échantillon différent ?

Je n’étais pas fan de l’échantillon. Et pour être franche, je n’en faisais jamais.
Depuis un bon bout de temps, je tricote de la laine un peu plus chère et aussi des modèles de créateurs avec beaucoup plus de techniques et aussi sans coutures.
Genre top down (tricot du haut vers le bas), tricot en une seule pièce avec yoke (empiècement et manches attachées), reprise des mailles, tricot en rond, etc…
Donc pas envie d’abimer la laine parce que je n’aurais pas fait d’échantillon.
Du coup, je finis les tricots en cours.
Et pour mes prochains tricots, il y aura bien un ou plusieurs échantillons. J’ai envie que mes prochains tricots soient parfaits.
Je sais c’est long et rébarbatif mais ne vous plaignez pas si le résultat ne vous convient pas. Vous ne pourrez que vous en prendre à vous-même.

Bon visionnage et bon échantillon.

Echantillon

 

Quelques conseils

La calculette du tricoteur

Qui n’a pas eu envie de se faire un tricot avec une autre laine que celle préconisé dans le modèle ?

On est toutes passé par là.

Un conseil que je donne à mes élèves c’est de toujours choisir une laine qui se tricote avec le même n° d’aiguille que celui écrit dans les explications.

Mais bonne nouvelle, voici une calculette en ligne pour vous aider à convertir avec votre nouvelle laine.

Point négatif c’est que cela vaut pour un modèle sans trop de diminutions ou d’augmentations voir tout droit.

Le résultat vous donne juste le nombre de mailles et de rangs mais sans plus.

Voici le lien de l’article, cliquez ici.
A lire absolument parce que cela vous explique comment l’installer sur votre iPhone avec une vidéo. 

Pour la calculatrice, cliquez ici.

tricoter facile,la calculette du tricoteur,app,iphone

Quelques conseils

Débuter au tricot : Que faut-il comme petits matériels ?

Voici une liste du petits matériels à avoir dans son sac de tricot.

Je vous mettrais aussi les alternatives si vous n’avez pas envie de trop dépenser.

– une paire de ciseaux : Pour couper les fils et autres. Elle doit-être assez petite pour pouvoir la ranger dans une boîte que vous allez mettre dans votre sac de tricot. La mienne est un mini-ciseaux de brodeuse, à voir sur la photo.

Mini-ciseaux

– un mètre ruban : Pour mesurer vos pièces. J’utilise celui de la couturière qui est parfait. Je déconseille les rétractables parce que trop étroit.

Mètre ruban

– des aiguilles à laines : Pour coudre vos pièces et rentrer vos fils. J’en ai de 3 tailles différentes selon le tricot et l’épaisseur de la laine. Et pour les laines très épaisses, j’ai d’autres aiguilles à voir sur la photo. La pointe doit-être ronde pour bien piquer dans la maille et pas dans la laine.

Aiguilles à laine

– des anneaux marqueurs : Pour marquer le nombre de rangs ou pour les rangs raccourcis ou pour marquer le début de son rang dans un tricot circulaire ou pour compter ses mailles lors du montage. Je préfère les refermables en forme de cadenas. Si vous n’en avez pas vous pouvez utiliser des bouts de laines.

Anneaux marqueurs

– des aiguilles auxiliaires : Pour faire vos torsades. C’est soit des aiguilles courbée au milieu ou soit des aiguilles en bois rainurés. Je préfère celles en bois plus facile à utiliser et comme elles sont rainurées elles ne glissent pas comme les autres. Si vous n’en avez pas, vous pouvez vous aider de petites aiguilles doubles pointes ou d’un petit arrêt de mailles.

Aiguilles auxiiaires, aiguilles à torsades

– des arrêts de mailles : Pour mettre en attente vos mailles. Cela ressemble à une grosse épingle de nourrice. Si vous n’en avez pas soit passer un bout de fil et faire un noeud ou mettre sur une autre aiguille à tricoter.

 Arrêts de maille

– une gauge : Pour connaître la taille de vos aiguilles quand ce n’est pas écrit dessus ou que c’est effacé. C’est une plaque avec des trous de tailles différentes. La mienne comporte une loupe pour agrandir les grilles de tricot et une latte pour mesurer.

gauge

– des épingles : Pour aider à attacher vos pièces. Il en existe qu’une sorte c’est celles en bambou. Elles ont la taille parfaite pour bien maintenir vos pièces. Le mieux c’est d’avoir 2 paquets de 10 épingles. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser des cure-dents mais un peu trop pointues.

Epingles

– des protèges-pointes : Pour mettre au bout des pointes de vos aiguilles pour le transport. Afin que vos aiguilles ne passent pas à travers votre sac. Si vous n’en avez pas utiliser des bouchons de bouteilles de vin. Attention, je ne vous ai pas dit de vider la cave à vin Clin d'œil.

protège pointes

– Un petite boîte pour ranger tout ça : La mienne comporte 2 parties aimantés pour les aiguilles à coudre et autres objets métalliques. Elle est assez grande pour ranger tous mes ustensiles de tricot.

Namaste, Buddy Case

Namaste, Buddy Case

Namaste, Buddy Case

Bon tricot.