Tendances, Vidéos

Techniques : Montage des mailles

Quand je donne mes ateliers pour les débutantes, j’ai souvent la question « Quel montage de mailles apprendre et utiliser ? ».
C’est vrai que si vous regardez dans un livre ou sur Youtube, vous allez voir 36 façons de monter les mailles.
Mais le soucis, c’est qu’on ne vous dit jamais pour quels genres de travaux on va utiliser telle ou telle technique.
On ne vous dira pas non plus les avantages et les inconvénients.
Par le biais de cet article, je vais vous en dire plus et vous donnez mon avis sur les techniques que je connais et que j’ai essayé.

Quand j’ai commencé le tricot ; il y a de ça très longtemps ; j’ai appris la méthode qui consiste à faire de simples boucles sur l’aiguille.
Cette méthode est très bien car à cet âge-là, on est pas trop habile de ses mains et on fait au plus simple.
Mais le soucis c’est que cela ne donne pas un joli rendu.
On se retrouve vite avec une grande boucle à la fin du rang.
Vers l’âge de mes 26 ans, j’ai repris le tricot.
J’ai énormément visionné de vidéos. J’ai beaucoup analysé et expérimenté.
Voici d’abord la technique que je recommande pour pratiquement tous les projets.

Long Tail Cast On

C’est celle que je préconise pour les 3/4 des projets.
Il n’existe pas de traduction en français.
Je l’ai découvert en regardant la vidéo de Knit Spirit.
D’abord, avec les 2 mains qui tiennent chacune un fil et l’aiguille droite est maintenu sous le bras, afin de former les mailles.
Et ensuite, en tenant d’une main l’aiguille droite ou circulaire et de l’autre le fil pour former les mailles.

Pour quels projets ? Je dirais pour presque tous les projets car c’est une technique qui a un joli rendu et qui est en plus élastique.

Si vous regardez bien le bord vous verrez des petites obliques d’un côté et de l’autre des petits points et des petits ponts.
Pour moi, le plus joli côté est celui avec les obliques.
Du coup, quand je tricote en aller et retour. Je monte mes mailles de la main droite.
Et quand, je tricote en rond. Je monte mes mailles de la main gauche.
Afin d’avoir les obliques sur l’endroit du tricot (voir vidéo plus bas).

Points positifs : montage élastique et facile à réaliser.

Points négatifs : Il faut mesurer le fil pour être sûr d’avoir assez, pour monter vos mailles pour le nombre de mailles désirées.
Ne convient pas pour un montage avec plus de 150 mailles.
Plus bas, je vous ai mis une vidéo pour quand même faire cette technique sur beaucoup de mailles.
Ne convient pas à tous les fils.
Surtout, si le fil est meché ou non retordue. Il se casse très vite, à cause de l’usure et du frottement.

Knit Spirit : Montage des mailles rapides
The Chillydog : Montage des mailles avec la main gauche et montage des mailles avec la main droite la différence
The Sweater Collective : Long Tail Cast On sans mesurer

Montage des mailles au crochet

Si je dois monter beaucoup de mailles, plus de 150 mailles.
Alors j’utilise cette technique aussi appelé « Montage provisoire au crochet » traduit en anglais par « Provisional Crochet Cast On ».
Il donne un joli rendu de chaînette sur le bord.

Pour quels travaux ? Je dirais tous les travaux dont la bordure ne doit pas être élastique ou pour une encolure assez large ou le début d’un très grand châle.

Points positifs : Elle permet de monter autant de mailles que l’on désire tant qu’on a du fil sur la pelote. Elle peut-être utilisée pour remonter des nouvelles mailles en fin de rang. C’est la technique idéale pour le montage provisoire, afin de tricoter dans les 2 sens. Exemple tricoter du bas vers le haut et ensuite reprendre les mailles du montage et tricoter vers le bas. Elle s’utilise pour tous les fils.

Points négatifs : Un peu difficile à appréhender. Attention le montage n’est pas élastique.

Purl Soho : Provisional Crochet cast on

Montage des mailles tubulaires

Si vous regardez les pulls et gilets vendus dans le commerce, vous verrez que le bord ne ressemble pas au rendu du Long Tail Cast On.
On dirait que les mailles sont couchées d’avant en arrière.
On a l’impression qu’il n’y a pas de fin.
Je l’ai expérimenté pour une robe en tricot pour une amie.
Les débuts sont durs mais après plusieurs fois, on attrape vite le geste.

Pour quels travaux ? Je dirais tous les travaux qui commencent par des côtes 1/1 ou 2/2.

Points positifs : Le rendu est super joli. Montage élastique.
Il peut se faire aussi bien pour le montage que pour le rabattage.

Points négatifs : Très difficile à réaliser.
Uniquement pour les travaux commençant par des côtes 1/1 ou 2/2.

Je vous ai mis 2 vidéos pour le rabattage (plus bas).

Tricot Facile : Montage tubulaire en rond en commençant avec une chaînette
Knit Spirit : Montage tubulaire en rond

Voici les principales techniques de montage des mailles que j’utilise pour la plupart de mes travaux.
Vous vous doutez bien qu’il en existe encore plein d’autres.
Dans ma bibliothèque, j’ai un livre que je vous recommande fortement.
Petit bémol c’est qu’il est en anglais.
Mais, la plupart du temps, je tape le nom de la technique sur Youtube et je visionne les images afin de mieux comprendre.
Il est très complet car il comprends aussi les techniques pour rabattre les mailles.
Pour chaque technique, il y a des photos de l’endroit et de l’envers avec un pas à pas pour la réaliser.
Ce livre s’appelle « Cast On, Bind Off : 54 Step-by-Step Methods » de Leslies Ann Bestor.
Vous pourrez le trouver facilement sur internet.
Dans la même collection, il existe 2 autres livres :
– Increase, Decrease : 99 Step-by-Step Methods de Judith Durant
– Cable Left, Cable Right : 94 Knitted Cables de Judith Durant

Bonne lecture et bon visionnage.

Dites-moi en commentaire si cet article vous a plu et si il y a des choses à améliorer.
Si vous avez des idées pour d’autres articles, faites-le moi savoir aussi dans les commentaires.

Bon tricot.
Kiss kiss Miss-Youpi

Publicité
Tendances

La boîte à chaussettes ou à bas de MCL

Vous l’avez peut-être entendu ou lu ces mots quelques parts, mais qu’est-ce que c’est ?
Je vais vous en parler plus amplement dans cet article.

C’est la tricoteuse Marie-Christine Lévesque (MCL) qui en est l’initiatrice.
Elle est québécoise mais aussi podcasteuse et designeuse dont les modèles sont sur Ravelry.

Le principe est de tricoter pendant une année complète des chaussettes et de les mettre dans une boîte. Me manque plus que la boîte ;-).
Le nombre peu importe c’est à votre rythme.

Comme c’est rapide à tricoter c’est l’occasion d’essayer d’autres modèles ou d’autres techniques genre :
– commencer par la pointe ou par la jambe
– tricoter le talon séparément
– faire un talon renforcé
– avec ou sans gousset
– essayer d’autres points
– tricoter des chaussettes lignées sans démarcations
– faire du jacquard ou de la dentelle, etc….

Utiliser des fils différents :
– à speckles (petits points)
– auto-rayante
– multicolore
– une base différente mais faites pour les chaussettes, plutôt que les fils types 75% laine et 25% nylon ou polyamide
– tricoter un fil d’une autre marque
– tricoter des chaussettes épaisses avec des plus grosses aiguilles.

En même temps, vous découvrirez peut-être le modèle qui vous conviendra le mieux.

Quand l’année est finie, il vous faudra partager votre expérience et le résultat d’une année de tricot chaussettes soit via un podcast sur Youtube ou via un article sur votre blog ou via des photos sur Instagram.

Comme j’ai déjà mon MKAL chaussettes, je pense que je vais continuer.
Si vous désirez m’accompagner c’est avec plaisir et venez me rejoindre sur mon groupe Les Tricoteuses CTT pour partager votre expérience.

Tout en tapant cette arrticle, j’ai découvert que Marie-Christine Lévesque avait sorti un livre portant le nom de Botanique : une collection de patrons de chaussettes tricotées.

Malheureusement, je n’ai pas trouvé de revendeur en Europe.
Il est vendu sur sa boutique Etsy, cliquez ici et sur le site Pure laine, cliquez ici.

Prix : 42 $ CAD ce qui vaut +/- 28,30 €

Vous pouvez commander les patrons sur Ravelry, cliquez ici.

A vos aiguilles et devenir aussi une addicte des chaussettes.

Modèles, Tendances

Nouvelle tendance mode : La guêtre

J’ai vue l’info en regardant l’émission de la RTBF « On n’est pas des pigeons » du lundi 11 novembre. Le reportage se trouve à +/- 35 min et 30 sec.

La guêtre est redevenue un accessoire mode.

C’est quoi ? C’est une pièce de tissus qui couvre le bas du pied et le haut du mollet et peuvent monter jusqu’au dessus du genou. Elle sert à éviter que les petits cailloux et la poussière rentrent dans votre chaussure. Cela protège du froid, des coups et des griffures. Aussi appelée jambière en français ou legwarmer en anglais. Dans les années 80, elles sont c’est essentiellement utilisées pour le sport, maintenant c’est plus un accessoire mode.

On en trouve partout dans les commerces.
Et si vous voulez quelque chose de personnel et d’originale, alors à vos aiguilles, vos crochets ou votre machine à coudre.

Voici quelques liens avec des modèles tricot ou crochet :

Chez Phidar cliquez ici. Chez Bergère de France cliquez ici ou ici

Chez Drops cliquez ici et taper guêtre dans la zone de recherche.

Et pour celles qui sont inscrites sur Ravelry cliquez ici, vous y trouverez plus de 1.600 modèles en anglais dont 49 en français pour petits et grands.

Et le top du top c’est de les faire avec des aiguilles circulaires, pas de couture après.

Il existe une entreprise Belge qui en fabrique dans plein de tissus et de matières différentes « Juggle Angels« .  Mais bon vue le prix, je vous conseille de les faire vous-même.

Je trouve que c’est super facile à faire même pour les débutantes.

RTBF, on n'est pas des pigeons, guêtre, jambière, legwarmer