Quelques conseils

Bloquer son tricot ou le blocage

Avec un peu de retard, voici la dernière étape pour un meilleur rendu de votre tricot : le blocage.
Pourquoi bloquer son projet ?
– Pour donner à son projet les bonnes dimensions.
– Pour définir un point genre dentelle
– Pour donner sa forme définitive à votre tricot
– Pour lisser l’aspect du jersey endroit

En quoi consiste bloquer ou le blocage ?
C’est étendre et épingler son travail (tricot, crochet ou frivolité) sur un tapis de blocage ou un matelas ou un tapis de yoga, à l’aide d’épingles spécifiques ou non avec ou pas des tiges et/ou de peignes de blocage et de le laisser sécher à température ambiante ou proche d’un radiateur, mais surtout pas en plein soleil.
Rien qu’en donnant un petit bain à son travail, vous allez voir la différence.
Le travail va se détendre un peu surtout si c’est fait avec des matières nobles comme la laine, le mérinos, la BFL, le yak, l’alpaga, la soie et le mohair.
Cela permet pour certaines matières de s’adoucir et d’être plus souple et de donner du gonflant à la laine.

Avant ou après avoir fait les coutures ?
Pour les projets à pièces ce qui veut dire que l’on tricote le dos, le ou les devants et les manches séparément.
Il est préférable de bloquer pièce par pièce, avant de coudre.
Pour les tricots en rond ou circulaire en une seule pièce, cela sera après les coutures (couture sous-bras) et avoir rentrer les fils).
Il n’y a pas beaucoup de coutures, vue qu’il y en a très peu.

Doit-on bloquer après chaque lavage ?
Non, car la laine a une mémoire de forme.
Votre projet gardera sa forme sans problèmes même après plusieurs lavages.

Que faut-il pour bloquer (accessoires) ?
Epingles :
Pour les épingles, vous pouvez utilisez les épingles de couture.
Il existe aussi dans plusieurs marques des épingles en forme de T : Knit Pro, Coco Knits, Stephen & Penelope, Knit IQ et Lazadas (vendu en kit avec des tiges flexibles).
Et le mieux c’est les peignes de blocage de chez Knit Pro (vendu dans une boîte dans 2 tailles différentes et coloris différents : blanc et arc-en-ciel), en vente ici.

T Pins de Knit Pro
Peignes de blocage de Knit Pro

Tapis :
Les tapis de blocage sont en général assez cher à l’achat.
Je vous conseille d’acheter soit les tapis puzzle pour bébé ou les tapis pour le yoga que vous trouverez dans n’importe quel magasin pour bébé ou de sport.
Voici les marques qui en vendent : Knit Pro (vendu à la boutique), Coco Knits et Knit IQ
Chez Knit IQ, les tapis ont un imprimé quadrillé ce qui rends l’épinglage plus facile.
Au début, j’épinglais sur un matelas que je protégeais avec un grand essuie en éponge.
Attention que les épingles de couture peuvent rouiller.

Tapis de blocage de Knit Pro

Tiges :
Pas nécessaire au début mais bien pratique pour des grands travaux comme des châles, afin de ne pas avoir des pics dans votre tricot au séchage.
Le mieux est de compléter avec des épingles et/ou des peignes de blocage.
Le principe est de passer les tiges le long de la bordure de votre tricot et de maintenir avec des épingles et/ou des peignes de blocage.
Ils en existent des rigides et des souples.
Ma préférence va aux souples car plus facile à ranger et aussi pour donner une autre forme que droite, genre arrondie.
A ma connaissance, il n’existe qu’une marque qui fait ce genre de tiges c’est Lazadas.
C’est l’un de mes prochains achats.

Câbles de blocage de Lazadas

Bloqueurs :
Il sont fait pour différents travaux : les chaussettes, les moufles et les gants.
Ils existent dans 2 matières différentes : plastique et bois.
Ma préférence va au bois.
Les marques les plus connues sont Knit Pro (en plastique) et Woodico (en bois) et Opry (en vente dans la boutique cliquez ici).
Sur Etsy, il y a plein d’artisans qui en font avec des trous d’aération de différentes formes (coeur, patte de chat, etc…).
Il existe même des sites qui personnalise avec votre nom et même un logo.
Il n’est pas nécessaire d’en acheter, si vous ne faites pas de chaussettes, de moufles ou de gants.
Sinon, si vous avez un mari bricoleur ou que vous vous sentez l’âme bricoleuse.
Il existe plein de tutoriels pour ce faire des bloqueurs à chaussettes soi-même.

Bloqueurs à chaussettes de Opry

Blocage ou repassage ?
Je dirais blocage car le repassage va écraser le fil et la fibre.
La chaleur trop forte peut abîmer la laine et même la feutrer légèrement.
Un projet bloqué sera beaucoup plus beau qu’un projet repassé même avec une pattemouille.
Les projets tricotés dans des fibres animales : laine (mérinos ou BFL), yak, soie, mohair et alpaga doivent être absolument bloqué.
Pour ce qui est du coton, lin, chanvre vous pouvez les repasser.

Maintenant que vous savez en quoi consiste le blocage vous n’avez plus d’excuses pour ne pas le faire.

Bon tricot.

Kiss kiss Miss-Youpi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s