Technique

L’échantillon

Lors de plusieurs articles, je vais vous parler des différentes étapes et leur importance pour la réalisation d’un tricot parfait.
La 1ère chose est d’abord l’échantillon.
Je sais c’est long et ennuyant à mourir mais quand on se rends compte après 3 fois que le tricot que l’on réalise n’est pas aux dimensions exactes. On se dit qu’on a perdu beaucoup de temps à ne pas faire d’échantillon que ce temps est vraiment bien rentabilisé si on en fait un.
L’échantillon est souvent entouré de point mousse et au centre du point utilisé dans le modèle. Bien souvent c’est du jersey endroit.
Ex : Pour un échantillon de 26 mailles sur 30 rangs/10 cm x 10 cm en laine fingering.
Je vais monter 32 mailles, je vais tricoter 6 rangs de points mousse.
Ensuite 30 rangs, dont les 3 première et dernières mailles sont en point mousse et le reste ne jersey endroit.
Et je finis par 6 rangs de point mousse et je rabats.
Ensuite, il faudra le lavez (à la main ou à la machine) et le bloquer (épingler et lui donner sa forme) et laissez sécher. Limite après séchage j’enlève les épingles ou les peignes et je laisse le fil se remettre en place car cela peut encore changer.
Par après avec un mètre ruban, vous allez regarder si 26 mailles font bien 10 cm et si 30 rangs font bien 10 cm.
Concernant la hauteur, ça n’a pas d’importance car l’on sait très bien adapter surtout si vous tricotez en une seule pièce et sans coutures.
Si votre échantillon est trop grand, il suffit de défaire et de recommencer avec une taille d’aiguilles plus petites (team lâche).
Et si votre échantillon est trop petit, il suffit de défaire et de recommencer avec une taille d’aiguilles plus grandes (team serrée).
Attention que si le fil est poilus impossible de défaire.
Il faudra recommencer jusqu’à avoir les bonnes dimensions.
Il peut arriver que cela ne marche pas, alors je vous conseille de changer de matière, passer du bois ou bambou au métal ou le contraire. On tricote différemment suivant la matière des aiguilles.
Vous devez aussi choisir les aiguilles en fonction de la base du fil, si c’est de la laine poilues ou non, si c’est du synthétique ou du coton etc… afin de mieux tricoter.
C’est une des raisons pour laquelle, j’ai plusieurs kits de différentes marques et matières.
Je vais vous avouer que moi aussi, je zappais souvent l’échantillon.
L »échantillon est surtout important pour les vêtements.
En ce qui concernent les accessoires, je n’en fais pas car je sais comment je tricote et j’adapte suivant le modèle.
L’échantillon se fait souvent sur des fils avec de la laine, yak, mohair et ou alpaga car cela bouge beaucoup plus.
Pour ce qui est du coton, lin, bambou ou chanvre, je n’ai pas vue de grosses différences.
L’échantillon permet aussi d’appréhender le point et de l’avoir en tête.
Il permet aussi de voir le rendu du fil surtout si il est dégradé ou avec des speckles (points de couleurs).

Voici une petite vidéo, qui m’a bien aidé lors de mes débuts en tricot.
Bon visionnage.

Voilà, maintenant vous avez toutes les infos pour un échantillon digne de ce nom.
Bon tricot à toutes.
Kiss kiss Miss-Youpi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s